french-flag

VF ci dessous

Frankincense’s (latin name Boswellia) resin has been used for centuries in Arabian countries as well as in India in Ayurvedic Medicine. The first historic tracks of Boswellia have been found in India around 700 B.C.

frankincense-essential-oil-anti-cancer

In Modern Medicine:

Modern medicine and pharmacology strongly point out to its use as an antiarthritic, antiinflammatory, antihyperlipidemic, controling blood lipids, antiatherosclerotic (anticoronary plaque), analgesic (pain-reliever) and hepatoprotective (protecting the liver).

Without siting hundreds of scientific publications, here is one amongst hundreds: Special extract of Boswellia Serrata in the treatment of rheumatoid arthritis , published in the US National Library of Medicine.

The Composition of Boswellia Serrata Oil

More specifically, it is a resin harvested from trees.

The oleo gum-resins contain 30-60% resin, 5-10% essential oils, which are soluble in the organic solvents, and the rest is made up of polysaccharides (~ 65% arabinose, galactose, xylose) which are soluble in water. The resins have a fragrant aroma because of the presence of essential oils and this is why it is so famous in perfumery. The essential oil of gum-resin is one of the most commonly used oils in aromatherapy

Boswelia resin’s chemical composition has been well studied in this research published in the Indian Journal of pharmaceutical science: Frankincense essential oil has powerful anti inflammatory benefits thanks to its specific properties to block some inflammation enzyme:5 lipoxigenase (5 LO), which seams to be a unique inhibitor to 5LO.

Frankincense-Boswellia Serrata has been compared to ketoprofen (non-steroidal anti inflammatory):

In contrast to the drugs, which are well known to disrupt the production of a substance composing the join (glycosaminoglycan synthesis), thus accelerating articular damage in arthritic conditions, boswellic acids have been shown to significantly keeping healthy joints (reduce glycosaminoglycan degradation). Studies examining the effect of Boswellia extract and ketoprofen on glycosaminoglycan metabolism showed that Boswellia considerably reduced the degradation of glycosaminoglycans compared to regular non-steroidal anti inflammatories, ( ketoprofen caused a reduction in total tissue glycosaminoglycan content).

All the publications, all validated by scientific peers, revealed the powerful anti-inflammatory benefits of Boswellia Serrata Essential Oil.

Pharmacological Labs don’t want you to know about it, they use Boswellia resins in different drugs:

Boswellin®, Shallaki®, Rheumatic-X® (the little R means they patented their formulas, they all contain boswellic acid) for example are capsules containing boswellic acids, and are taken orally two to three times a day. They are taken to treat rheumatism, sciatic pain, as anti inflammatory…

And by the way, it underlines the fact (one more time) that essential oils can be swallowed when advised by your health’s specialist.

So now I guess, a lot of the readers are convinced Frankincense essential oil has wonderful benefits for our health and wellbeing.

Let’s go back to my title: why and how I use Frankincense essential oil against my breast lymph nodes’ inflammation.

Here, I will be very personal, I will share my choice and some of my medical history. I am not inciting anyone to make the same choice, I am not prescribing any drug, I am just sharing my own experience.

As some of my readers already knew, I am suffering from a nerve injury, causing a lot of pain…and a lot of neuro-inflammation.

One month after my nerve injury, and while I was ….silently (meaning I didn’t know I had that infection)….suffering from a significant bone infection….I began to suffer from adenopathies, inflammations of my lymph glands (on the side of my nerve injury). Plus, I have to say, it was really painful!!! Of course I went to the traditional OBG, Rx, ultrasounds…blood tests…diagnosis: inflammation of my lymphatic system on the side of my nerve injury…however all the medical teams where extremely concerned on not letting inflammation without exploring, removing surgically…treating with hormones…

As a patient, I was feeling the 2 ailments were linked ( when lymph nodes’ volume’s tripled on each neurological attack for 3 years…linking both health issues became obvious).

However, I was concerned since  chronic inflammation can lead to cancer (here is the short article from the National Cancer Institute claiming the link between chronic inflammation and Cancer). To recap, I have already been injured, no need to get some more health issues. Therefore, I tried to apply different essential oils usually recommended to ease lymph gland drainage and circulation.

Lymph glands around Breasts

I tried cypress, pine, cedar wood. These oils were helping… kind of….with the nodes’ volume, but for a short period of time, without easing the pain. I wasn’t happy with my own science: aromatherapy wasn’t helping me in this matter. Or…I wasn’t mastering this science widely enough. I needed to have another approach.

My researches among all these amazing scientific publications available on internet provided me what I needed. The approach of anti inflammatory benefits of some essential oils were what I needed to calm and ease the pain in my lymph glands chains.

The answer, for my particular lymph gland’s inflammation was Boswellia Serrata essential oil. Applying this oil directly on my breast and arm pit was soothing considerably the pain and swelling. Though, probably due to the fact my lymphatic system was overwhelmed for so long, it wasn’t enough.

I researched how to complete my personal formula, and sulfur appears to be a good solution. Sulfur is one of the 6 elements composing our body, it has anti oxidant and detoxifying properties. Researching deeper, I found a lot of informations regarding DMSO, which is from natural elements and has penetrating and anti inflammatories properties.

A lot has been researched on DMSO (dimethyl sulfoxide) for many years, since it is not patentable, it is not promoted nor FDA approved. Many scientific publications have been approved by the scientific community. (one more time, I am not prescribing nor inciting anyone to use any product. However I encourage each of us to do our own researches, to understand how to take care of your health and our wellbeing).

So, after having all my researches done, I decided to give it a try.

My Way to Use Boswellia Essential oil:

-I first apply 5 drops of Frankincense essential oil on my lymph nodes

-Immediately after applying the essential oil, I apply a blend made with 70 % of DMSO and 30% of aloe vera gel (see my aloe vera DIY recipe here).

-I let it dry, and repeat 2X a day.

My observations:

When first applying DMSO, it is itching. The skin get used to it. If redness appears, use a more diluted blend. Each skin is different, each metabolism react differently.

The volume of my lymph nodes decreased considerably. The pain went from very intense to only bothering, this after 2 weeks of using regularly my healthy tip.

I will definitely go on with this method since I cannot delete my nerve damage…(I tried to apply the same protocole on my nerve area, but this method is definitely not covering the neuropathy)…neuro inflammation will keep going on…and my lymph glands will have to do their jobs of filtration and detox. Though, I am glad I found that protocole.

 

Scientific Facts and Researches for Cancer:

Though this was a very serious topic, I also loooooove to use Frankincense in my cosmetics and perfumery recipes, how do you use Frankincesce? I would love to know about your own experiences and recipes for wellbeing or in perfumery …???

Xx

France

french-flag

L’Huile Essentielle d’Encens Oliban (Boswellia) : Pourquoi et Comment je lUtilise Contre Mon Inflammation des Ganglions Lymphatiques du Sein.

La résine d’encens oliban (Boswellia) est utilisé depuis des siècles au moyen orient de meme qu’en Inde en médecine ayurvedique. Les premières traces historiques de l’encens oliban se retrouvent en Inde en 700 ajc.

boswellia-resin

En médecine Moderne: 

La médecine moderne et sa pharmacologie soulignent bien son utilité comme anti arthritique, anti inflammatoire, anti hyperlipidique, contrôlant les lipides dans le sang, antiatherosclerotique ( anti plaque), analgésique ( anti-douleur) et comme hepatoprotecteur ( protège le foie) .

Sans citer des centaines de publications médicales, en voici un parmi tous: l’extrait de boswellia serrata dans le traitement des arthrites rhumatoïdes, publiée dans la librairie américaine de médecine.

Sans citer des centaines de publications en voici une qui démontre bien l’effet anti-inflammatoire de la resine d’encens: Special extract of Boswellia Serrata in the treatment of rheumatoid arthritis , published in the US National Library of Medicine.

La composition de la résine de boswellia serrata: 

Plus spécifiquement, il s’agit d’une résine récoltée d’entailles de l’écorce d’un arbre.

L’oleorésine contient 30 à 60% de résine, 5 à 10% d’huile essentielle, qui sont solubles dans des solvants organiques, le reste sont des polysaccarides ( 65% arabinose, galactose, xylose) ils sont solubles dans l’eau. La résine présenté une fragrance aromatique grâce à la présence d’huile essentielle, c’est la raison pour laquelle cette substance est si connue en parfumerie.

C’est une des huiles essentielles des plus utilisées en aromathérapie.

La composition chimique de Boswellia a été bien étudiée dans cette recherche publiée dans le Journal Indien des sciences pharmaceutiques: l’huile essentielle d’encens a de puissants bénéfices anti inflammatoire grâce à ses propriétés bloquantes d’enzyme de l’inflammation: 5 lipoxigenase (5LO), qui semble être un inhibiteur unique du 5 LO

Frankincense essential oil has powerful anti inflammatory benefits thanks to its specific properties to block some inflammation enzyme:5 lipoxigenase (5 LO),

L’huile essentielle de Boswellia Serrata  a été comparé au ketoprofen ( un anti inflammatoire non steroidien): 

En contraste avec cette molécule, qui est bien connu pour interrompre la production d’une substance composant l’articulation ( le glycosaminglycan), ceci accélérant la dégradation des articulations dans les conditions arthritiques, l’acide boswelique a démontré de manière significative qu’il conservait des articulations saines ( réduisant la destruction du glycosaminglycan ). Les études comparant l’effet de Boswellia et ketoprofen sur le métabolisme ont montré que l’extrait de Boswellia offre une réduction considérable de la dégradation du glycosaminglycan en comparaison de la dégradation provoquée par les anti inflammatoires non steroidiens ( le ketoprofen causant une réduction totale des tissus de l’articulation)

 

Toutes les publications  sont validées par des paires scientifiques internationaux, révélant la puissante fonction anti inflammatoire l’huile essentielle de Boswellia. 

Les Laboratoires pharmaceutiques ne veulent pas que vous sachiez qu’ils utilisent la résine de Boswellia dans la formulation de leurs médicaments. 

Boswellin®, Shallaki®, Rheumatic-X® ( le petit R signifiant que la formule est brevetée, ces médicaments contiennent tous de l’acide boswelique): ces médicaments contenant de l acide boswelique, sont pris oralement pour traiter des rhumatismes, des douleurs sciatiques, comme anti inflammatoire….

Au passage, ceci souligne bien le fait que les huiles essentielles peuvent être avalées ( sous le conseil d’un spécialiste de santé)

J’imagine que maintenant de nombreux lecteurs sont convaincus que l’huile essentielle d’encens présente de nombreux bénéfices pour notre santé et notre bien être.

Et maintenant, revenons à mon titre d’article: pourquoi et comment j’utilise l’huile essentielle d’encens pour mes adénopathies inflammatoires du sein. 

Je vais donc délivrer des informations personnelles, partageant mes choix thérapeutiques et un peu de mon histoire médicale. Je ne désire pas inciter quiconque à faire les mêmes choix, je ne prescris aucun médicament, je partage simplement mon expérience personnelle.

Comme certains de mes lecteurs le savent déjà, je suis atteinte d’une lésion neurologique causant pas mal ( le mot est léger) de douleur….et une grande neuro inflammation.

Un mois après ma lésion du nerf, et alors que je souffrais sans le savoir d’une infection osseuse significative, j’ai commencé à présenter des inflammations des ganglions lymphatiques du creux axillaire, du sein et du bras ( du côté de la lésion neurologique). Je dois aussi ajouter qu’un lymphoeudeme est extrêmement douloureux. . Bien sur, j’ai consulté en gynécologie, radiographie, échographie…analyses sanguines: diagnostic: inflammation du système lymphatique. Cependant, je dois dire que les équipes médicales étaient concernées par le fait de laisser une inflammation sans d’avantage d’exploration, exérèse chirurgicale, traitement hormonal….

En temps que patiente et directement concernée par ma santé, je sentais que les deux symptômes étaient liés ( le lien est aisé lorsque les ganglions lymphatiques triplent de volume à chaque poussée inflammatoire neurologique, et ceci durant 3 ans….lier les deux symptômes devenait évident)

Lymph glands around Breasts

Cependant, je ne suis pas sans savoir qu’une inflammation massive et chronique peut évoluer en cancer, comme l’explique ce court article de l’institut national du cancer clamant le lien entre inflammation et cancer.

National Cancer Institute claiming the link between chronic inflammation and Cancer).

En résumé, j’ai déjà été blessé , aucun besoin de d’avantage de soucis médicaux. De ce fait, j’ai essayé d’appliquer différentes huiles essentielles habituellement recommandées pour faciliter le drainage lymphatique et la circulation.

J’ai donc entre autre essayer l’huile essentielle de cyprès, de pin, de cèdre de l’atlas, qui m’aidaient quelque peu à faire diminuer le volume, mais pour une courte période, sans soulager la douleur. Je n’étais pas comblée par ma propre science en la matière…ou peut être ne maitrisais je pas assez largement cette science de l’aromathérapie. J’avais besoin d’utiliser une autre approche.

Ma recherche parmi ces fabuleuses publications disponibles sur internet me procura ce dont j’avais besoin. L’approche des bénéfices anti-inflammatoires de certaines huiles essentielles était ce dont j’avais besoin pour calmer et soulager mes chaines de ganglions lymphatiques douloureux et inflammés.

La réponse pour mon problème spécifique d’inflammation de ganglions lymphatiques était l’huile essentielle de Boswellia Serrata ou encens oliban. L’application directement sur la peau au niveau des zone concernées: le sein, le creux axillaire et le bras calmait considérablement la douleur et le gonflement. Cependant, probablement à cause du fait que mon système lymphatique était dépassé et submergé depuis si longtemps, ce n’était pas suffisent.

J’ai donc ensuite recherché à completer ma formule personnelle, et le souffre apparaissait comme une bonne solution. Le souffre est l’un des 6 éléments composant notre corps, il possède des propriétés anti oxydante et de détoxifiante. En recherchant d’avantage, j’ai trouvé de nombreuses informations au sujet du DMSO, qui est une substance fabriquée à partir de substances naturelles issues du bois. Cette substance possède des propriétés pénétrantes et anti inflammatoires. (Cette substance est d’ailleurs utilisée dans la formulation de certains médicaments et en cosmétique)

Beaucoup de recherches ont été faites sur le DMSO (dimethyl Sulfoxyde), et ceci depuis de nombreuses années. Cependant comme ce produit n’est pas brevetable, il n’est pas promu au rang qu’il mérite et n’est pas approuvé par la FDA (food and drug administration) ou par l’ANSM (agence nationale du médicament et des produits de santé), qui n’y voient pas un intérêt mercantile. Il n’en demeure pas moins que de nombreuses publications scientifiques, approuvées par la communauté scientifique.

Encore une fois, je ne prescris pas ni n’incite quiconque à utiliser quelque produit que ce soit, cependant j’encourage chacun de nous à effectuer nos propres recherches, à comprendre comment prendre soin de sa santé et de son bien être.

Après avoir effectué mes recherches, j’ai décidé d’essayer.

Ma Manière d’Utiliser l’Huile Essentielle d’Encens pour Soulager mes Inflammations Lymphatiques:

Je m’assure  avant toute utilisation que ma peau est nettoyée et que je n’ai pas utilisé quelque produit chimique que ce soit (le DMSO ferait pénétrer autant les produits chimiques que les produits naturels que nous appliquons sur notre peau)

 

-Dans un premier temps j’applique 5 gouttes d’huile essentielle d’encens sur les zones lymphatiques douloureuses.

-Immédiatement après, j’applique un mélange fait de 70% de DMSO et 30% de gel d’Aloe Vera. Si vous lisez l’anglais, voici ma recette maison pour faire moi même mon gel (les traductions en français sont en cour… :  my aloe vera DIY recipe here).

-Je laisse sécher avant de me r’habiller et j’applique 2 fois par jour.

 

Mes Observations:

Les premières fois que j’ai appliqué du DMSO, ma peau piquait. Mais s’est vite habituée. Les nombreuses publications que j’ai consultées  font référence à cette possibilité, il est alors suggéré de diluer d’avantage le DMSO (par exemple 50 % DMSO et 50 % gel d’Aloe). Chaque peau et chaque métabolisme étant different, il est important d’adapter son soin à soi et pas l’inverse.

Le volume de mes ganglions lymphatiques a diminué considérablement. La douleur est passé de très intense a ennuyeuse, ceci après 2 semaines d’utilisation.

Je vais, c’est sûr, continuer à utiliser ce protocole, car mon système lymphatique est soumis à rude épreuve avec cette lésion du nerf…(j’ai essayé le même protocole sur la zone de ma neuropathie: sur mon visage, cette méthode n’est absolument suffisante pour enrayer cette neuropathie)…la neuro inflammation va continuer…et mes ganglions lymphatiques vont devoir faire leur job de filtration et de detox. Je suis donc contente d’avoir trouver ce protocole.

Cet article fait référence à un sujet sérieux, cependant, j’aime aussi….j’adooooore utiliser l’huile essentielle d’encens pour mes préparations maison en cosmétique et pour mes parfums…un vrai bonheur que cette huile essentielle…et vous, avez vous des recettes favorites, des astuces ou anecdotes au sujet de cette huile essentielle?

Xx

France

 

Publications scientifiques sur le cancer:

Boswellia Sacra ( Frankincense) Essential oil is used to fight breast cancer 

Phytochemical Analysis and Anti-cancer Investigation of Boswellia serrata Bioactive Constituents In Vitro:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26514509

Pharmacological evidences for cytotoxic and antitumor properties of Boswellic acids from Boswellia serrata.: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27346540

Frankincense oil derived from Boswellia carteri induces tumor cell specific cytotoxicity:

http://bmccomplementalternmed.biomedcentral.com/articles/10.1186/1472-6882-9-6