How do we Spoil our Bees-hives

In beekeeping, it is essential to regularly inspect all hives and in particular the brood to make sure our bees are healthy.

The technic to open a hive does not vary much from one visit to another: we always apply the same procedure and we always look for the same things: are the bees doing well, do they miss anything, do they have parasites or diseases. Depending on the breed type of bee, we will have to take more or less precautions to ensure their safety, and of course the beekeeper safety too. Indeed, some varieties are naturally more “stinging”. We know that a stinging bee dies afterwards. Neither the beekeeper nor the bee wants that. That’s why the beekeeper uses a smoker. Historically, humans harvest honey using plant’s smoke to limit bee stings. Cavemen’s rupestres paintings depicting scenes of honey gathering already show the use of smoke.

Why do we use smoke?

Communication in the hive is done by means of pheromones, odorous substances of communication secreted by the queen, the workers, the brood. These pheromones inform the colony of what is happening in the hive. During a visit, a few puffs of smoke will mask all these odors that are pheromones and in particular the pheromone of alertness and panic which incites the bees to be aggressive as well as the smell of the venom which increases it. The aim is not to asphyxiate them, but to inhibit these communication scents released by bees (pheromones).

The second reason is to provoke an archaic reflex in the bees: In the ancestral memory of these bumblebees: smoke = forest fire = imminent departure, so to gorge of honey to the maximum in anticipation of a relocation elsewhere. This light smoke calms them by preventing a panic effect (no bee receives a message of panic by the guards, they remain calm and gorge themselves with honey).

Some unethical beekeepers will burn in their smoker poor quality materials that will release toxic products not only for bees, but also for honey that will be impregnated or wax. We are happy to announce that our beekeeper uses granules made of olive kernels, lavender leftover after distillation for essential oils (, the loop is complete, you understand why we name our business “The Spoiled bee “). Even tough the cost of this material is higher, but beyond being healthy for bees and honey, the smell of lavender will offer a calming effect. You will find some of our articles about lavender this calming benefit for the humankind too. By burning the remains of flowers and leftovers of lavender, our bees receive calming and relaxing volatile essences for their health. No cruelty for our Spoiled bees. Everything is a question of communication, observation, and you will notice how important the scents and the quality of these scents are. Surround yourself with this pleasure of scents too, natural and non-toxic scents, and treat yourself like our Spoiled bees, pamper yourself.

The Spoiled Bee Team

Comment Nous Gâtons nos Ruches:

En apiculture, il est essentiel d’inspecter régulièrement toutes les ruches et en particulier le couvain afin de surveiller la santé des abeilles.

La méthode pour ouvrir une ruche ne varie pas beaucoup d’une visite à l’autre : on applique toujours la même procédure et on recherche toujours les mêmes choses: les abeilles vont elles bien, ne manquent elles de rien, ont elles des parasites ou maladies. En fonction du type (race) d’abeille, on va devoir prendre plus ou moins de précautions afin d’assurer leur sécurité, et bien entendu celle de l’apiculteur.

En effet, certaines variétés sont naturellement plus “piquantes”. Nous savons qu’une abeille qui pique meure ensuite. Ni l’apiculteur, ni l’abeille, ne désire cela.

C’est pour cela que l’apiculteur utilise un fumoir. Depuis toujours, l’homme récolte le miel en utilisant la fumée de végétaux afin de limiter les piqures d’abeilles. Les peintures rupestres représentant les scènes de cueillette de miel montrent déjà l’utilisation de la fumée.

Pourquoi utilise-t-on de la fumée

La communication dans la ruche se fait au moyen de phéromones, substances odorantes de communication sécrétées par la reine, les ouvrières, le couvain. Ces phéromones informent la colonie de ce qui se passe dans la ruche. Lors d’une visite, quelques bouffées de fumée masqueront toutes ces odeurs que sont les phéromones et en particulier la phéromone d’alerte et de panique qui incite les abeilles à être agressives de même que l’odeur du venin qui accroît celle-ci.

L’objectif n’est pas de les asphyxier, mais d’inhiber ces senteurs de communication dégagées par les abeilles (phéromones).

La deuxième raison est de provoquer un réflexe archaïque chez les abeilles:

Dans la mémoire ancestrale de ces petites butineuses: fumée = feu de forêt = départ imminent, donc se gorger de miel au maximum en prévision d’une réinstallation ailleurs. Cette légère fumée les calme en empêchant un effet de panique (aucune abeille ne reçoit de message de panique par les gardiennes, elles restent calmes et se gorgent de miel).

Certains apiculteurs peu éthiques vont brûler dans leur enfumoir des matériaux de mauvaise qualité qui dégageront des produits toxiques non seulement pour les abeilles, mais aussi pour le miel qui en sera imprégné ou encore la cire. Nous nous faisons une joie de vous annoncer que notre apiculteur utilise des granulés à base de noyaux d’olives, de restes de lavande après distillation pour les huiles essentielles (et voilà, la boucle est bouclée, vous comprenez pourquoi nous nous appelons “The Spoiled bee”). Certes le coût de ce matériau est plus élevé, mais au dela d’être sain pour les abeilles et le miel, l’odeur dégagée par la lavande va offrir un effet calmant. Vous trouverez d’ailleurs dans nos articles relatifs à la lavande ce bénéfice calmant pour l’homme également . En brûlant les restes de fleurs et tiges de lavande, nos abeilles reçoivent donc des essences volatiles calmantes et non nuisibles pour leur santé. Aucune cruauté pour nos petites butineuses.

Tout est une question de communication, d’observation, et vous remarquerez à quel point les senteurs et leurs qualités sont importantes. Entourez vous de ce plaisir de senteurs vous aussi, de senteurs naturelles et non toxiques, et faites comme nos abeilles, chouchoutez vous.

l’Equipe The Spoiled Bee